INFOS

À PROPOS DE MON TRAVAIL/ABOUT MY WORK

Ma pratique de la peinture est engagée, empreinte d’enjeux identitaires et féministes, en plus de poser un regard critique sur la fonction de l’image dans les médias et de ses impacts sur la représentation des corps.

RECHERCHE EN COURS/CURRENT RESEARCH

Mes projets en peinture se construisent dans un aller-retour entre la réalité et la fiction en dialogue constant avec les enjeux artistiques et politiques soulevés par les images. Dans ce projet, les créatures étranges, les monstres, la marginalité, les objets inanimés et le registre de l’horreur m’intéressent particulièrement.

Je propose trois rubriques incomplètes en provenance d’une encyclopédie partielle sur la peinture, celles des monstres, des mannequins et des machines soit un parcours entre l’espace imaginal, expérientiel et d’assemblage. De connivence avec d’autres pratiques de l’image, ce sont à la fois des regroupements thématiques, mais aussi des manières de travailler à partir de propositions distinctes sur la peinture. 

Je souhaite examiner l’infinie malléabilité de son langage, les ramifications spatiales, politiques, économiques, et conceptuelles de ses opérations. Que signifient peindre dans un contexte de pluralité ou d’indistinction des arts ? Pourquoi et comment se réclamer du champ de la « peinture » aujourd’hui ? 

Cette série est une enquête sur les traces de son langage dans le champ élargi de l’art. Que peut-on s’autoriser autour des mots marge, marché, travail ? Le dépassement des limites permettrait-il d’imaginer une existence saisie dans l’étrangeté de l’instant ?

AUSSI/ALSO