L’affaire du 3915 Sainte-Catherine Est

Dans cette série in situ, des tableaux en pièces détachées évoquent tour à tour, les films d’horreur, l’art macabre du Moyen-Âge et la littérature gore. Ces genres servent traditionnellement à exacerber les peurs et les préjugés de l’auditoire en suscitant l’effroi, voir le dégout. Est-il possible de montrer les effets de la violence sociale et de la mort ? Il n’y a pas de construction culturelle de la mort — technologie médicale, poésie, psychanalyse, religion, peinture, cinéma — capable de la contenir, de résister à son pouvoir de créer le désordre.

Photos: Guy L’Heureux